Ce carnet et son autrice

À l’origine était un projet (2012) :

Par acquit de conscience ; pour l’acquit de sa conscience : pour ne pas charger sa conscience, pour n’avoir rien à se reprocher (Grand Robert). Pour ne pas oublier les infléchissements du parcours de recherche, pour garder des traces.

Acquis de conscience. Pour partager les acquis de ma thèse sur la direction des consciences, les questionner et les enrichir par le dialogue.

Cette thèse a été soutenue en septembre 2017. Elle est disponible ici.

***

Depuis 2015, je suis Professeure agrégée (PRAG) en histoire contemporaine à l’université de Reims Champagne Ardenne (URCA).

J’étais auparavant  en contrat doctoral à l’Université Lumière Lyon 2. Ma thèse, soutenue en septembre 2017, a été dirigée par Bruno Dumons au LARHRA (Laboratoire de Recherche Historique Rhône Alpes). D’autres informations sur mon parcours sont disponibles sur mes pages institutionnelles : ici et .

Mon CV est ici.

Pour toute question ou suggestion, vous pouvez me contacter à cette adresse:  caroline.muller@univ-reims.fr

Ma thèse porte sur la direction de conscience en France, 1850-1914. Je travaille à partir d’un corpus d’archives du for privé: lettres de direction, correspondances, journaux personnels, dans une démarche qui lie histoire sociale, histoire du genre et histoire du fait religieux.

L’ensemble de mes publications et travaux sont disponibles sur ma page HAL-SHS.

Je participe par ailleurs à différents carnets Hypothèses :

3 réflexions sur « Ce carnet et son autrice »

  1. Merci de votre témoignage lors de la journée de formation de vendredi dernier organisée pour nous , les nouveaux doctorants. Je lis dans votre Blog et j’en retire toujours des choses pour moi. Je re-démarre donc cette semaine d’une nouvelle plume!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Histoire(s) de direction de conscience au XIXe siècle