Ce que je sais du doctorat

Aujourd’hui, un billet un peu différent des autres, qui servira peut être à ceux qui veulent se lancer dans l’aventure de la thèse 🙂

j’aime beaucoup les listes, alors en voici une:

« Ce que je sais du doctorat après une année de thèse »

 

Le doctorant :

 

enseigne…

 

1. Il prépare ses cours : il réfléchit, se documente, fait des photocopies, écrit des mails à ses collègues, essaie de comprendre les maquettes des formations ;

2. Il corrige ses copies : il établit des barèmes, remplit des listings de notes, calcule des moyennes et cache son paquet de copies quand l’un de ses étudiants passe dans la bibliothèque ;

3. Il donne ses cours, et apprend à les donner, donc fait des erreurs et angoisse régulièrement ; une fois qu’il est moins nerveux, il y prend du plaisir !

4. Il répond aux mails des étudiants à n’importe quel sujet : orientation, problèmes administratifs, absence, questions liées au cours, …demandes aberrantes… Il babysitte les L1 avec un sens aigu du devoir ;

5. Chaque année, il discute avec le rectorat et ses 8000 bureaux ;

 

cherche…

 

5. Il passe de longues heures dans les bibliothèques, centres d’archives, sur le terrain, en entretien, à la machine à café

6. Il lit, lit, lit toute la bibliographie qui concerne son sujet (il essaie) ; prend des notes et établit des fiches ; oublie ce qu’il a lu et refait trois fois la même fiche ;

7. Il tente de s’organiser : il achète des classeurs et télécharge Zotero, se renseigne sur les outils de veille en ligne ; est terrifié à l’idée qu’un incendie puisse détruire… ses données ;

8. Il écrit : son cahier de thèse, ses idées, sa thèse quand il rédige, des mails, des mails, des mails….

9. Il traite des données : statistiques, logiciels plus ou moins compliqués, transcriptions ; il y gagne une belle paire de lunettes !

 

découvre son univers professionnel…

 

10. Il propose des interventions à des colloques ou journées d’étude

11. Il écrit ses interventions, bien souvent l’avant veille car le doctorant est organisé (voir point 7)

12. Il voyage pour aller parler de sa thèse et manger des glaces en Italie

13. Il essaie de décoder les règles non écrites de l’université: qui apprécie qui, quel sujet éviter, les questions de hiérarchie et de pouvoir ; il commet des maladresses bien sûr !

14. Il échange avec ses collègues, teste ses hypothèses et raconte ses vacances

 

cherche… à s’inscrire à la fac :

 

15. Il chasse les signatures

16. Il écrit des mails

17. Il demande des courriers et poursuit son directeur de recherche jusqu’au fond du Nicaragua pour cela

18. Il essaie de ne pas paniquer à l’idée de ne pas être inscrit avant… mars

 

Et…Il écrit des billets de carnet pour le raconter !

 

 

PS : on me souffle que je dois préciser : « Et il assomme son entourage à toute heure du jour ou de la nuit avec ses recherches »

 

 

 

 


2 réflexions au sujet de « Ce que je sais du doctorat »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *