Retour

De retour de très lointaines vacances, je prends toute la mesure de l’importance des coupures dans le travail de recherche, ne serait-ce que pour retrouver l’envie qui fait parfois défaut au fil des mois et des années en immersion dans un même sujet.

Je suis donc de retour derrière mon ordinateur avec de multiples idées de billets qui ont émergé lors des lectures estivales.


Capture d’écran 2015-08-14 à 08.05.20

J’ai emporté avec moi des petits morceaux de XIXe siècle sur les plages des Philippines, manière détournée de conserver paisiblement un semblant d’activité intellectuelle ! Dans les prochains billets, il sera donc question de Mirbeau, de Sand et de Zola. Le premier m’a beaucoup amusée avec le Journal d’une femme de chambre, véritable condensé des représentations de classe et de genre au XIXe siècle. La seconde m’a un peu ennuyée avec ses mémoires. Le dernier a occupé une longue nuit de correspondance dans un aéroport d’Arabie Saoudite avec Au bonheur des dames, lu sous les néons, allongée sur une banquette inconfortable. Nous parlerons donc des rapports entre l’histoire et la fiction avant d’assister à l’université d’été de Ferney Voltaire qui est consacrée à ces thématiques cette année. Enfin, le désormais traditionnel billet programmatique : que va-t-il se passer au cours de cette quatrième année de thèse ?

Je vous souhaite un bon retour de congés et vous dis à très bientôt.

road philippines


Caroline Muller

Professeur agrégée d'histoire Docteure en histoire contemporaine, Université Lyon 2 / LARHRA (UMR5190) PRAG, Université de Reims Champagne Ardenne (URCA)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *