dans les semaines à venir sur le carnet

De retour d’un mois passé à Cuba,  j’ai eu le plaisir de renouer avec de longues sessions de lectures, dans les bus – le pays est grand – et pendant les heures chaudes de la journée. J’avais emporté avec moi un bon stock de romans en tout genre, dont les oeuvres complètes de la Comtesse de Ségur (vive la liseuse électronique !)

Du côté des livres « XIXe siècle », j’ai lu la Vie de Jésus de Renan (1863) dont je vous parlerai bientôt. J’aime beaucoup évoquer ce livre avec les étudiant·es car la polémique qui a suivi sa publication éclaire bien le « climat » émotionnel et intellectuel du temps. J’ai aussi dévoré l’intégralité des oeuvres de la Comtesse de Ségur , correspondance éditée comprise (my mother had me tested) Toutes ces lectures dont j’avais un souvenir d’enfant m’ont permis de profiter de mes vacances tout en gardant le plaisir du travail d’analyse.

Je me proposais ainsi de vous soumettre une série de billets concernant ces lectures amusantes et quelquefois ennuyeuses ; ce pauvre Blaise est désespérant . Les intrigues de la Comtesse sont d’excellents points de départ pour réfléchir à la société française du XIXe siècle. Nous verrons quels fils nous pouvons en tirer pour l’histoire sociale, l’histoire culturelle et l’histoire du genre. A venir donc, pêle-mêle : quatre billets sur la comtesse de Ségur, un sur Renan, et le traditionnel billet de rentrée évoquant les projets scientifiques et pédagogiques 2017-2018. A très bientôt !


Caroline Muller

Professeur agrégée d'histoire Docteure en histoire contemporaine, Université Lyon 2 / LARHRA (UMR5190) PRAG, Université de Reims Champagne Ardenne (URCA)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.